Représentant fiscal, qu’est-ce que c’est?

C’est un intermédiaire administratif. Il peut également être conjointement et indéfiniment responsable de la dette fiscale du non-résident. Cela apparaît dans le règlement européen sur la TVA, principalement pour les non-résidents, et en particulier ceux établis en dehors de l’Union européenne :
Article 143 (2) (a): exemptions
Article 197, 2) et 204, 1) : responsable de la TVA
Article 226: Contenu des factures

En conclusion, à moins que la société non membre de l’UE n’effectue que des opérations sous-douanes ou en zone franche, elle sera tenue de nommer un représentant fiscal. Enfin, certains États membres exemptent les entreprises établies dans un État avec lequel il existe des outils de collaboration administrative.

Lorsqu’il n’est pas obligatoire pour les entreprises dont le siège social se trouve dans l’UE, on appelle la représentation « volontaire ». Nous trouvons parmi les fournisseurs qui offrent des services autour des noms de représentation fiscale tels que agent fiscal, représentant TVA. Dans la pratique, la majorité des clients des représentants fiscaux sont basés en Europe : ils offrent, dans certains États membres, un confort considérable, à commencer par le fait de ne pas avoir à se déplacer en personne.

Représentant fiscal, pour quoi faire ?

Non-résidents responsables des déclarations périodiques

Concrètement, les tâches d’un représentant fiscal sont celles d’honorer les obligations d’une entreprise basée dans un autre pays et d’être un contact local, déjà connu des administrations fiscales, statistiques et douanières. Le représentant fiscal peut ainsi s’occuper de toutes les démarches au nom d’une société non-résidente :

Pour les remboursements de TVA applicables aux personnes non responsables (13e directive – 86/560 / CEE)

Chaque État membre fixe ses propres conditions de fond et sur la forme :

Qui peut être un représentant fiscal?

La société non-résidente peut librement désigner son représentant fiscal parmi les personnes imposables établies dans l’État membre (et donc déjà dûment identifiées comme telles par l’administration fiscale). Ce représentant doit également être spécifiquement approuvé dans certains États membres. Peut donc agir en tant que représentant fiscal d’un client ou d’un fournisseur local, d’une filiale de la société étrangère ou d’une société spécialisée dans ce type de services.

Représentant fiscal : procédure de nomination

Une fois que le non-résident décide de nommer un fournisseur de services fiscaux, la désignation doit être déposée par écrit, AVANT les premières transactions.
Il doit être signé par une personne qualifiée pour agir pour l’entreprise (représentant légal).
Les indications suivantes sont obligatoires :

La demande doit être envoyée par le représentant fiscal à l’autorité compétente.

Comment choisir votre représentant fiscal?

La transparence doit être de part et d’autre pour permettre des échanges fluides et une saine collaboration à long terme.

Besoin d’un représentant fiscal?

Vérifions les détails