1. Cadre juridique de l’intrastat

Tout d’abord, la fourniture de statistiques commerciales intra-UE (ou législation intrastat) permet aux États membres de choisir, dans une large mesure, comment mettre en œuvre le système Intrastat. Par exemple, quels sont les données commerciales à recueillir auprès des parties chargées de fournir les informations statistiques (ISP) et comment.

Deux règlements sont en vigueur :

1.1 Réglementation de base

Tout d’abord, le cadre réglementaire de base comprend le règlement (CE) no 638/2004 du Parlement européen et le Conseil modifié par le règlement (CE) no 222/2009 du Parlement européen. En outre, du règlement de la Commission du Conseil (UE) No 1093/2013 Regulation (CE) No 659/2014 du Parlement européen et du Conseil.

1.2 Dispositions de mise en œuvre

Deuxièmement, les dispositions de mise en œuvre comprennent le règlement de la Commission (CE) No 1915/2005 modifiant le règlement de la Commission (CE) No 1982/2004. En outre, le règlement de la Commission (UE) No 91/2010 et le règlement de la Commission (UE) No 96/2010. En outre, le règlement de la Commission (UE) No 1093/2013. Cet ensemble d’actes juridiques se réfère à la «législation Intrastat». Les textes juridiques sont disponibles dans leur intégralité sur le ‘Législation’ page de la section « Commerce international des marchandises ». Vous pouvez trouver ces informations sur le site d’Eurostat.

2. Qui est redevable de la déclaration?

Troisièmement, Intrastat signifie Statistiques commerciales intracommunautaires données au système qui recueille des statistiques sur le commerce des marchandises entre les États membres. En outre, Intrastat remplace les déclarations douanières comme source de statistiques commerciales au sein de l’UE. Il existe dans toute l’UE et les exigences sont similaires pour tous les États membres.

Les statistiques commerciales intra-UE sont compilées à partir des Déclarations supplémentaires et des estimations faites à l’aide des informations sur les déclarations de TVA.

Tous les assujettis redevables à la TVA doivent déposer le relevé récapitulatif Intrastat sur une base mensuelle, à condition qu’ils aient atteint le seuil d’exonération.

En outre, les entreprises responsables doivent, au-dessus d’un seuil légalement fixé, fournir des informations plus détaillées sur Intrastat. L’application du seuil de simplification tel que défini à l’article 10(5) du Règlement (CE) No 638/2004 est facultative. En conséquence, il permet aux négociants, dont la valeur commerciale annuelle est supérieure au seuil d’exemption mais en dessous du seuil de simplification, de ne fournir qu’un ensemble limité de données ou d’utiliser un code simplifié des produits de base.

3. Explications

Quatrièmement, les caractéristiques du système Intrastat sont les suivantes :

intrastat_dispatch
intrastat_dispatch

Alors qu’une déclaration d’expédition doit être présentée lorsque les transactions impliquant la libération de marchandises vers d’autres pays de l’UE à la valeur, une fois qu’il atteint le seuil légalement fixé ont été réalisées l’année précédente. Désormais, une déclaration doit également être présentée lorsque ce montant cumulé est atteint au cours de la même année.

intrastat_arrival
intrastat_arrival

En outre, une déclaration simplifiée doit également être présenté lorsque des transactions impliquant l’entrée de marchandises en provenance d’autres pays de l’UE ont été effectuées au cours de l’année précédente, une fois qu’elles atteignent le seuil légalement fixé. Désormais, une déclaration doit également être présentée lorsque ce montant cumulé est atteint au cours de la même année.

Article 9 du Règlement (CE) No 638/2004

Enfin, l’article 9 du règlement (CE) no 638/2004 définit les éléments de données que les autorités nationales doivent collecter:

  1. le numéro d’identification individuel attribué à la partie chargée de fournir des informations conformément à l’article 214 de la directive 2006/112/CE (numéro tva);
  2. la période de référence;
  3. le flux (arrivées intra-UE, dépêches intra-UE);
  4. la marchandise, identifiée par le code CN à huit chiffres;
  5. l’État membre partenaire;
  6. la valeur des marchandises, soit le montant imposable ou la valeur de la facture;
  7. la quantité des marchandises; Également
  8. la nature de la transaction.

En outre, les parties tenues de présenter des déclarations dans un flux spécifique, qui n’effectuent aucune transaction pendant un mois, doivent présenter une déclaration NEANT pour ce mois.

Désormais, veuillez noter que certains pays de l’UE associent les déclarations statistiques à la Liste des ventes de la Communauté européenne (ECSL), déclaration d’information. Dans de tels cas (par exemple, la DEB française), le trader devra fournir plus d’informations sur le rapport périodique.

Veuillez également noter qu’aucune exemption n’est explicitement accordée aux livraisons entreprises aux consommateurs. Toutefois, le commerçant doit fournir une déclaration statistique pour de telles transactions, à moins que le commerçant n’ait reçu un accord écrit de la part de l’autorité compétente locale.

Par conséquent, vous pouvez trouver deux ensembles très complets d’informations qui couvrent profondément ce sujet:

Laisser un commentaire