Cette section fait partie d’un article complet sur les droits d’accise :
1- Définition des «boissons alcoolisées»

2- D’un point de vue fiscal :
2.1- Vente à distance de boissons alcoolisées
2.2- Droits d’accise par l’intermédiaire d’un représentant fiscal local
2.3- Calculer les droits d’accise à payer en destination / à réclamer dans votre propre pays
2.4- Remboursement des droits d’accise
2.5 – INTRASTAT

3- Marché de l’alcool « online »
3.1- Circulation des commandes transfrontalières
3.2- Étiquetage des commandes transfrontalières (ingrédients)
3.3- Étiquetage de l’alcool avec des marques fiscales de destination
3.4- Obligations contractuelles des vendeurs en ligne et des droits des consommateurs
3.5- Monopole
3.6- Gestion des déchets d’emballage

Cadre juridique des contrats à distance

Droits des consommateurs   DIRECTIVE 2011/83/EU OF THE EUROPEAN PARLIAMENT AND OF THE COUNCIL du 25 octobre 2011.

La directive a été complétée par le Règlement 2013 de l’Union européenne (Information sur les consommateurs, annulation et autres droits) (SI 484/2013) à partir du 13 juin 2014.

D’autres notices sont disponibles ici.

Aperçu de la directive pour les contrats à distance

Cadre

La directive s’applique à tous les contrats conclus entre un «consommateur» et un «commerçant», c’est-à-dire un particulier qui achète à des fins individuelles et une entreprise offrant des biens ou des services.

Il fournit et définit également les termes et précise que les pays de l’UE ne peuvent pas diverger de la directive en imposant des dispositions plus ou moins strictes.

Les mêmes droits dans toute l’UE

Il aligne et harmonise les règles nationales de consommation, où que les consommateurs magasinent dans l’UE :

Où que vous vendiez un produit ou un service dans l’UE, le commerçant doit fournir aux clients des informations claires, correctes et compréhensibles sur le produit ou le service avant l’achat.

Ces informations contractuelles devraient inclure

Certaines de ces informations peuvent ne pas avoir à être fournies explicitement, si elles sont évidentes dans le contexte – comme les caractéristiques d’un produit qui sont affichés sur une étagère dans un magasin.

Si achat en ligne,partéléphone, par catalogue de vente par correspondance, ou auprès d’un vendeur porte-à-porte, vous devez fournir les informations détaillées suivantes avant de faire un achat:

Pour ces achats, vous devez garder à l’esprit que vous n’avez pas à payer de frais de livraison ou d’autres frais dont vous n’avez pas été informé.

Les informations préalables font partie du contrat à moins que vous et le commerçant ne vous entendent sur des modifications aux conditions données, par exemple, sur le site Web du trader.

Les contrats doivent être rédigés dans un langage clair et compréhensible et ne peuvent pas contenir des conditions contractuelles inéquitables.

Droit d’annuler les achats en ligne

Le droit d’annuler dans les 14 jours et les achats de retour effectués en dehors des magasins (en ligne, par téléphone ou par correspondance)

Dans l’UE: le droit de retourner ces achats dans les 14 jours pour un remboursement complet, pour quelque raison que ce soit, même si vous avez simplement changé d’avis.

Les commerçants doivent donner le coût total du produit ou du service, y compris les frais supplémentaires.

La période de « refroidissement » de 14 jours ne s’applique pas à tous vos achats. Certaines des exemptions qui vous toucheront sont

Veuillez noter que cette liste n’est pas exhaustive.

Contrats à distance lorsqu’ils sont hors site

Fixent des exigences d’information pour les contrats à distance et hors site, y compris des informations sur la fonctionnalité et l’interopérabilité du contenu numérique. Il règlementent le droit de retrait (durée de la période de retrait, procédure et effets du retrait), y compris un formulaire de retrait standard (annexe I(B)) que les commerçants doivent fournir et que les consommateurs peuvent utiliser pour notifier une dénonciation du contrat.

Livraison et risque des contrats à distance

Règles sur la livraison et l’adoption du risque applicables aux contrats de vente de marchandises ainsi que certaines règles applicables à tous les types de contrats de consommation.

Il s’agit notamment de

Prix équitables

En tant que ressortissant de l’UE client ne peut pas être facturé un prix plus élevé lors de l’achat de produits ou de services simplement en raison de la nationalité ou le pays de résidence. Certaines différences de prix peuvent être justifiées, si elles suivent des critères objectifs autres que la nationalité.

Spécifique aux boissons alcoolisées et au tabac

En vendant des produits du tabac ou des boissons alcoolisées en ligne à partir d’un autre pays de l’UE, le prix inclura les droits d’accise, quelle que soit la quantité et même si les marchandises sont un cadeau.

Le commerçant est responsable de payer les droits d’accise dus dans le pays de destination de l’UE.

Les clients doivent donc s’attendre à ce que le prix de ces types de marchandises reflète le coût des droits d’accise.

Si le prix est très bas, les clients doivent vérifier auprès du vendeur si le droit a été payé avant l’achat. Si le vendeur n’a pas payé le droit d’accise, les douanes peuvent saisir les marchandises à l’arrivée ou le client peut avoir à payer le droit d’accise. Le vendeur doit payer les droits d’accise nécessaires dans le pays de destination de l’UE.

Qu’en est-il de la TVA?

Les achats individuels privés dans l’UE ne devraient payer la TVA qu’une seule fois, dans le pays où l’achat est livré.

La seule condition est que les achats doivent être pour leur propre usage personnel ou de la famille, et non destinés à la revente.

Les directives permettent aux États membres de faire des choix concernant des articles spécifiques; trouver des informations mises à jour ici.

Le BEUC (Organisation européenne des consommateurs) a fait des propositions en octobre 2018pour donner le droit des consommateurs.

Trouver d’autres sujets sur la conformité fiscale internationale :

Parlons-en

Partagez votre projet ou recevez un devis

Laisser un commentaire